La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

La douleur sciatique chez le coureur

Posté le 03/10/2019

Il s'agit d'une douleur causée par la contraction ou l'inflammation du muscle piriforme qui par sa position se trouve à comprimer le nerf sciatique provoquant une douleur aïgue sous forme d'élancement au niveau de la fesse et sur la face postérieure de la cuisse jusqu'au genou...

La douleur peut parfois irradier jusqu'au mollet et être ressentie à la région lombaire et au niveau de l'articulation sacro-iliaque. Cette douleur qu'il ne faut pas confondre avec celle causée par une hernie discale peut-être causée par une augmentation de l'entrainement à la course, attaque du talon prononcée ou forte pronation du pied ce qui augmente considérablement la tension sur le piriforme et sur les muscles fessiers. 

              En ostéopathie, le travail a pour but de trouver la cause de se déséquilibre musculaire et de travailler la foulée pour réduire l'impact sur la fesse. Redonner une bonne mobilité à la région lombaire, au bassin et aux membres inférieurs. Vérifier la souplesse de la chaîne postérieure du membre inférieur et du psoas. Il ne faut pas oublier que l'ostéopathe doit toucher et sentir ce qui se passe dans les tissus pour savoir ce qu'il doit exécuter comme manoeuvres.

              La mise en place d'un bon programme d'exercices visant à assouplir la musculature et renforcer la gaine abdominale est souvent nécessaire. Une référence auprès d'un orthésiste pour évaluer la chaussure de course peut-être suggérée. Il s'agit d'un travail d'équipe qui sera d'autant plus efficace qu'il est débuté rapidement.